Anti-Atlas & Sargho

Au Sud de la barrière montagneuse que forme le Haut-Atlas, plusieurs massifs dits pré-sahariens annoncent l'aridité du désert : nous sommes au cœur de l'Anti-Atlas.

Dans le chaos de roches volcaniques du Jbel Saghro entre plateaux, canyons et pitons basaltiques, nous randonnons dans un décor lunaire, territoire de prédilection des nomades Aït Atta pendant l'hiver. La ressemblance avec le Hoggar algérien est frappante : c'est un point fort de ce massif. La lumière hivernale relève le ton de la pierre volcanique et sublime ces paysages arides.

Dans la région de Tafraoute, village niché dans un cirque de granit rose, les vallées et les collines sont parsemées de palmeraies exubérantes, de figuiers de barbarie, d’arganiers et d’amandiers. La floraison des amandiers, en février et mars, illumine les randonnées.

Périodes idéales : fin de l'automne, hiver et printemps pour marcher sous des températures agréables.